Le budget communal a été voté le 6 avril.....dans une ambiance particulière, difficile à décrire par des mots.

Nous écrivions « comment élaborer le budget 2017 ? » avec des recettes en baisses et des dépenses en hausses.

Les recettes : depuis la crise de 2008, quel que soit le gouvernement, nous savons tous que chaque collectivité doit contribuer à l’effort national. Ce n’est donc pas une surprise.

Les dépenses : nous pouvons nous étonner de leur augmentation. Ainsi la masse salariale qui augmente de 150 000 € (en net) alors que les compétences communales sont transférées à l’agglomération CAPCA.

Comme nous le redoutions la majorité a augmenté les impôts communaux de l'ordre de 6%. Les recettes attendues de ces augmentations sont d'environ 100 000 €. Pour les contribuables l'addition sera salée, car pour eux la situation est de plus en plus tendue.

La plupart des candidats aux élections présidentielles ont annoncés des réformes importantes qui impacteront les budgets communaux. Il y avait donc trop d'incertitudes pour proposer une augmentation des impôts. Les Voultains ne comprendront pas ces mesures....inspirées par un bureau d'étude.

Les 100 000 € de recettes supplémentaires doivent être comparées aux projets de la municipalité:

- un projet de climatisation réversible pour 109 000 €

- la continuité des projets sécuritaires qui peuvent être évalués autour de 200 000 €

- Par ailleurs sans qu'il soit possible d'en comprendre les raisons, même les élus ne sachant pas répondre, il a été proposé d'injecter 30 000 € dans les budgets d'investissement de l'eau potable et du transport. Aucun projet n'a été identifié relativement à ces transferts ....s'agit-il de réserves ? ou "garder une poire pour la soif" 

Nous pouvons donc comparer les recettes induites par l'augmentation de fiscalité (soit 100 000 €) aux dépenses qui ne nous paraissent pas utiles (supérieures à 300 000 €)

Concernant la sécurité nous préférerions que des propositions soient faites par des experts indépendants. Nous ne sommes pas opposés par principe à la vidéo-protection ou autres solutions filmées si les résultats sont probants. Or, force est de constater qu'il n'y a pas de résultat probant. Pourquoi alors, ne pas rencontrer les municipalités qui ont on réussi à faire baisser l'insécurité et s'inspirer de leurs expériences ?

Rappelons qu'une municipalité se gère dans la durée, pas au jour le jour. Il est indispensable de planifier des investissements pour améliorer le cadre de vie des habitants, pour que le lien social existe et pour développer notre ville. Faute de perspectives sur le long terme, la commune se retrouverait en difficulté….et le plus difficile est à venir. Nous proposons également que CAPCA se dote enfin d'un projet de développement territorial permettant de préparer l'avenir.

Notre conclusion du billet précédent est toujours d'actualité. Il ne s’agit pas de lancer un débat politique partisan. Dans ce moment inédit de la vie politique Française, nous devons être en capacité de construire un projet global pour engager la transition vers un nouveau modèle politique, y compris ici à La Voulte. Il ne s’agit pas de renier ses convictions, il s’agit de débloquer le fonctionnement démocratique de nos institutions en se mettant d’accord sur les principes fondateurs de l’intérêt général pour préparer l'avenir de notre commune dans le contexte des mutations profondes de notre époque.