Après une série de démissions d’adjoints et de conseillers municipaux la majorité se retrouve face à de nouvelles difficultés. Dernière en date et pas des moindres, la municipalité est à la peine pour réaliser le budget de notre commune.

De plus, il faut bien en parler, un sentiment d'inquiétude gagne les Voultains. En effet, nous entendons de plus en plus de nos concitoyens : « la Voulte se meurt ! »

Gagner les élections est une chose, piloter une municipalité en est une autre.

La majorité se retrouve face au mur des réalités, comme l'a mis en évidence le dernier conseil municipal portant sur le débat d’orientation budgétaire.

« comment élaborer le budget 2017 ? » avec des recettes en baisses et des dépenses en hausses.

D'autre part, force est de constater, que contrairement à l'objectif initial de mutualisation, la communauté d'agglomération CAPCA a privilégié la gestion des compétences imposées par la loi, aux enjeux politiques.

Les recettes : depuis la crise de 2008, quel que soit le gouvernement, nous savons tous que chaque collectivité doit contribuer à l’effort national. Ce n’est donc pas une surprise.

Les dépenses : nous pouvons nous étonner de leur augmentation. Ainsi la masse salariale qui augmente de 150 000 € (en net) alors que les compétences communales sont transférées à l’agglomération CAPCA.

Sachant que la majorité s'est refusée à emprunter pour ses investissements, la commune doit donc trouver des solutions. À l’heure on nous écrivons ces lignes nous ne pouvons pas donner le résultat des prochains débats au sein du conseil municipal. Mais sachez que nous nous opposerons à plusieurs scénarios évoqués lors du dernier conseil. Nous nous opposerons à la baisse des subventions auprès des associations ainsi qu’à une augmentation des impôts locaux ou encore des tarifs municipaux. Les Voultains ne comprendraient pas ces mesures. Par ailleurs la plupart des candidats aux élections présidentielles ont annoncés des réformes importantes qui impacteront les budgets communaux. Il y a donc trop d'incertitudes pour proposer une augmentation des impôts.

Par contre nous proposerons de réduire les dépenses sécuritaires pour augmenter l’investissement sur les infrastructures communales (comme la voirie ou l'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite) Nous proposerons également que CAPCA se dote enfin d'un projet de développement territorial permettant de préparer l'avenir.

Une municipalité se gère dans la durée, pas au jour le jour. Il est indispensable de planifier des investissements pour améliorer le cadre de vie des habitants, pour que le lien social existe et pour développer notre ville. Faute de perspectives sur le long terme, la commune se retrouverait en difficulté….et le plus difficile est à venir.

Pour conclure, il ne s’agit pas de lancer un débat politique partisan. Dans ce moment inédit de la vie politique Française, nous devons être en capacité de construire un projet global pour engager la transition vers un nouveau modèle politique, y compris ici à La Voulte. Il ne s’agit pas de renier ses convictions, il s’agit de débloquer le fonctionnement démocratique de nos institutions en se mettant d’accord sur les principes fondateurs de l’intérêt général pour préparer l'avenir de notre commune dans le contexte des mutations profondes de notre époque.