Forum des citoyens La Voulte sur Rhône

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 9 décembre 2015

élections régionales sur la commune

les résultats du 1er tour:

liste Queyranne (PS) => 30,49%

liste Boudot (FN) => 30,01%

liste Wauqiez (LR ex UMP) => 18,56%

liste Cukierman (PC) => 9,15%

liste Kohlhaas (Vert&PG) => 5,69%

liste Rambaud (Debout la France) => 1,96%

liste Gomez (ext Gauche) => 1,83%

liste Lafond (Centre) => 1,76%

liste Fedele => 0,54%

Participation = 41,82%

Le total des voix est de 47.16% au 1er tour pour la gauche....et au deuxième tour de 45,21%.

Souvenez-vous des municipales de 2014, étrange coïncidence des chiffres ! Coïncidence facilitée par la dissimulation des convictions de la majorité.

Sur la commune la carpe et le lapin font donc bon ménage ! Il est vrai qu'un chasseur veille !

Notons également que la seule liste reçue par le maire et son équipe, c'est à dire la liste Wauqiez, obtient seulement 18,56%. Rappelons également qu'une adjointe de la commune était présente sur cette liste.

dimanche 15 novembre 2015

Attentats du 13 novembre à Paris

Horribles attentats, la France est devenue une cible; 130 morts et plus de 400 blessés. 

Comme nous l'écrivions pour l'attentat de Charlie Hebdo

Nous exprimons notre solidarité aux victimes. Nous nous associons à la douleur des familles et de leurs proches.

Il nous paraît fondamental de rendre hommage aux victimes.

A travers cet horrible attentat se sont les principes les plus sacrés de notre démocratie qui sont atteints. 

Il importe de le réaffirmer avec force et détermination, sans crainte ni réserve d'aucune sorte, sous peine de renoncer à ce que nous sommes, sous peine de renoncer aux valeurs essentielles de liberté, fondatrices de notre démocratie; la liberté qu'elle soit individuelle ou collective, la liberté de penser, la liberté d’opinion, la liberté d'écrire, la liberté de dessiner...la liberté d'expression.

Ces principes et ces valeurs ne sont pas celles d'une communauté ou d'un camp particulier, mais précisément le socle commun sur lequel se fonde la coexistence de tous et l'avenir de notre société.

jeudi 22 octobre 2015

Le Far west

Extrait d'un ancien Charlie hebdo, qui circule sur la commune.....édifiant 

jeudi 20 août 2015

Brailler est inutile

Incroyable ! 

À La Voulte des cambriolages à la chaine; chaque semaine un vol ou un acte de vandalisme sur la commune.
 Cela permet au Maire de faire la pub pour ses caméras. Mais ça laisse les victimes dans le désarroi. Avec le fait que l’équipement de  la ville n’est pas près d’être terminé. En attendant, les personnes sensibles resteront avec leurs craintes, que le Maire cultive. 
Il a augmenté le nombre de policiers municipaux alors pourquoi, en attendant les caméras (puisqu’il y croit) n’organise-t-il pas des rondes, y compris le soir, en coordination avec la gendarmerie ?
Et pourquoi s’acharne-t-il à réduire les activités de loisirs qui développent des moyens pour détendre, distraire, délivrer de l’ennui la jeunesse ? C’est, quoi qu’en pensent nos élus municipaux, un outil essentiel donnant un résultat considérable.

Ce n'est pas en braillant et en gesticulant ou en filmant que l'on peut résoudre le grave problème de la délinquance. Il faut agir en amont pour prévenir les cambriolages et les actes de vandalisme. 
Récemment un cambrioleur a été arrêté (d'origine Roumaine d'après la presse) Celui-ci faisait parti d'une bande dite organisée avec des ramifications à l'étranger. Ce sont donc des réseaux organisés qui doivent être combattus et ce ne sont pas des caméras de quartier qui seront la solution. Au contraire, ces systèmes donnent bonne conscience, celle d'avoir fait le nécessaire. Si bien que l'on se contente de ces moyens dérisoires de délation et que les plans d'actions qui seraient efficaces ne sont pas mis en oeuvre par les forces de l'ordre. 
Finalement les caméras font le jeu des délinquants.

samedi 15 août 2015

Le travail c'est la santé...enfin c'était

sans commentaire

Compte-rendu du dernier conseil municipal

dimanche 9 août 2015

ORCAVOU

Trop facile d'accuser les autres, l'Etat et la terre entière pour essayer de justifier une diminution radicale des subventions aux associations culturelles.

il suffit d'entendre et vous aurez tout compris

http://forum.lavoultepourvous.fr/public/orcavou_07.08.15__1_.mp3

nb: pensez bien à cliquer sur la flèche lecture

L'Etat a engagé depuis 2008 une politique d 'économie, qui effectivement se traduit par une baisse des dotations aux communes ....mais de grâce arrêtons ces visions cataclysmiques et manipulatrices, car ces baisses représentent moins de 2% du budget communal. 

 ORCAVOU a perdu bien plus que 2% !!

vendredi 17 juillet 2015

Homme de dialogue et de coeur

La dernière édition du magazine municipal ne peut laisser personne indifférent dans les propos tenus par le Maire, à la fois dans sa vision de la gestion d’une commune mais aussi dans son idée des hommes et des femmes qui la composent.

Chaque page apporte sa « surprise ». Nous nous attacherons à commenter celles qui nous paraissent montrer le peu de réflexion pour quelqu’un qui est censé conduire notre commune vers un développement positif mais également sa vision du dialogue …

Dès son édito, remerciements pour Orcavou et la MJC. Quand on sait que ces 2 associations viennent de subir des diminutions de subventions conséquentes (baisse pour la MJC qui va la placer en situation très délicate quant à son avenir) on ne peut qu’être étonné. Mais on vous l’a dit, chaque page apporte son lot de surprises. Continuons.

Et le maire de se fendre d’une interview pour répondre à la lettre d’une Voultaine et expliquer sa vision de la prévention de la délinquance.

« Je suis un homme de dialogue ».

Quand on sait à quel point il est impossible de tenir un débat avec lui car il n’est qu’invective, défaussement, l’idée même de dialogue fait sourire. Nous reprendrons un peu plus loin cette capacité de dialoguer. Continuons la lecture de l'interview.

Question : Prévention de la délinquance (pour notre Maire bien sûr) ?

Réponse : Gendarmerie, police, caméras.

Social, éducation, émancipation, lien social ? Rien ! Ah si ! Un peu quand même …. le CCAS. Et de citer le Programme de Réussite Educative. L’action du Programme de Réussite Educative pour le maire ? « Grâce au PRE des jeunes en difficulté retrouvent la notion de respect » ; respect de qui ? De quoi ? Ce n'est pas dit par l'interviewé ? Drôle de vision de l’intérêt d’un PRE et de personnes en difficultés. Et oui, dans l’esprit ouvert du maire la personne en difficulté n’a pas la notion de respect ! étrange vision pour un homme qui se dit de  « cœur ».

Dans l’esprit du Maire chaque jeune en difficulté serait donc un jeune délinquant sans aucun respect ? On pourrait le penser.

Pour rappel, les PRE Accompagnent les jeunes fragilisées de façon personnalisée depuis l'école maternelle jusqu'au terme de la scolarité obligatoire. Afin de Créer pour eux et leur famille les conditions d'une réelle égalité des chances.

« HOMME DE DIALOGUE »

Etrange de se décrire ainsi et de citer à chaque moment le nombre de rencontres honorées à la mairie. Ca y est nous sommes passés au 1000ème rdv ! Félicitations ! Les paris sont ouverts pour déterminer le nombre final en 2020. La quantité plutôt que la qualité ? L'objectif est-il d'être inscrit au Guinness World Records ?

Bel exemple de dialogue, la MJC. Au cours de l’AG, Claude Laréal, ancien maire (1983-1998) a mis l’actuel devant la réalité de ses choix idéologiques et de ses actions politiques. Mais quelle idée de venir « taquiner » ainsi un homme de dialogue, de respect, promis à un brillant avenir sur le Guinness World Records?

Ni une ni deux, le maire se saisit-il du moment pour dialoguer. Et bien non ! Il préfère répondre par un écrit dans le magazine municipal où il ne se contente pas de citer le nom de l’ancien maire. Ne pouvant rien face à une démonstration imparable de Claude Laréal il ne peut, encore une fois, que répondre par une agression. « Agresser » est sa technique favorite et il peut avoir le sentiment qu'elle lui réussit bien puisqu'il a été élu en l'utilisant. En effet quel intérêt, au milieu d’un texte sur la MJC, de venir préciser que Claude Laréal était à l’origine de la friche sovadec ? Engager un dialogue constructif ? Montrer qu’il est un homme de cœur ? Sans doute nous montre-t-il sa notion du respect et de l’honneur.

M. Brottes, homme de cœur, le respect voudrait que vous attendiez d’avoir un bilan pour critiquer ceux qui vous ont précédé et qui ont géré des situations bien plus délicates que ce que vous prétendez rencontrer. La SOVADEC n'a rien à faire dans un texte relatif à la MJC et puis s'agissant de ce dossier il est facile de critiquer 20 ans après dans un contexte radicalement différent.

Vous attaquer à un ancien élu ayant eu des mandats locaux, départementaux, régionaux, nationaux, vous donne le sentiment d’être à son niveau, voire de le surpasser ? Détrompez-vous. Par cette attaque vous montrez à tous votre petitesse, vos faiblesses dans les relations humaines.

Non vous n’êtes pas un homme de dialogue. L'agression est votre arme favorite et vous en faites usage naturellement.

Vous expliquiez récemment dans le Dauphiné Libéré « je travaille avec le cœur » ; on se demande de quel coeur s'agit-il ?

Bien. Nous avons la démonstration depuis plus d’un an que cela ne réussit pas à notre commune, malgré toutes les médailles que vous distribuez. D'ailleurs vous avez peut-être prévu de distribuer une médaille à chaque électeur ? Sait-on jamais, qui pour vous remercier de ce geste manipulateur vous offrirait son vote en 2020 ? sérieusement vous prenez les Voultains pour des marionnettes ?

Peut-être devriez-vous essayer, enfin, de travailler avec la tête. Non pas pour vous mais pour le bien de notre commune, seule chose qui nous anime.

Enfin pour conclure quelques exemples du « respect » que l'on déniche sur internet. On peut s'étonner de la disproportion entre les faits et les dires ...il n'en demeure pas moins que le respect des personnes est un respect basique.

Vous pouvez retrouver tous les détails de ces faits par votre moteur de recherche internet....vous serez surpris !

dimanche 14 juin 2015

Le bilan en photos !!





Et oui ! c'est bien la même "équipe" ...d'ailleurs ce mot équipe ne convient plus car il y a du rififi entre les membres de la majorité....bon ! ne fantasmons pas trop, les intérêts (comme les indemnités...etc) sont trop importants pour se désolidariser complètement.


mercredi 10 juin 2015

un mensonge politicien

Mentir est naturel pour certains....tellement naturel que beaucoup se font prendre aux pièges du mensonge; n'imaginant pas une seule seconde qu'il s'agit de professionnels du mensonge ...la plupart des gens croient leurs dires.

La lecture des jargons des comptes rendus des conseils communautaires et municipaux est fastidieuse ! mais ça vaut le coup ! on y fait des découvertes ! ne vous privez pas de consulter ces comptes-rendus sur les sites internet.

que découvre-t-on sur les Comptes-rendus ci-dessous ?

La communauté d'agglomération CAPCA quand elle s'est constituée en Janvier 2014 a mis en place un dispositif transitoire pour permettre à toutes les communes d'élaborer un 1er budget 2014 (Monsieur Daniel BEAUCOUSIN rappelle que cette attribution de compensation provisoire doit être considérée comme une avance de trésorerie)

 Exemple indiqué dans les comptes-rendus; l'attribution de compensation provisoire est fixée à 80% d'un montant théorique. C'est à dire qu'il manquait au moins 20% par rapport à un montant théorique (c'est à dire que ce même montant et donc les compétences associées devait être élaboré durant l'année 2014)

Ce dispositif n'était donc que transitoire, le temps que CAPCA engage sa réforme statutaire (compétences) et évaluent les coûts réels des compétences reprises ou rétrocédées.

pourquoi transitoire ?

2 raisons; l'urgence car les budgets se font avant avril et surtout en raison des élections municipales de 2014.

pourquoi ce mot "indûment" dans le CR de la commune ?

Tant que l'agglo CAPCA n'avait pas fixé (en 2014) les règles budgétaires et les règles de répartition des attributions de compensation, rien n'était gravé dans le marbre. Ce travail a été réalisé comme prévu après les élections municipales (C’est enfin à la lumière de la réforme statutaire qui devra être entreprise après les élections municipales et des travaux de la CLECT sur l’évaluation du coût net des charges transférées qui en résulteront, que le cadre budgétaire de notre Communauté d’Agglomération pourra être plus précisément établi)

En réalité le montant affiché glorieusement n'est que la traduction des travaux préparatoires menés en 2014 et des obligations de l'agglo depuis sa création (réforme statutaire). 

Mais reconnaissons l'habileté du propos. Qui à part les spécialistes peut avoir suivi ces méandres financiers ? Qui a pu tout lire et en décrypter la "substantifique moelle" ? Qui a pris le temps de décrypter les différents compte-rendus pour dénicher les incohérences ?......si peu car impossible !

Vous l'avez compris, dans le marécage des désaccords de la majorité, la finalité est de se mettre en avant ....pour préparer l'avenir politicien et par un gros mensonge.

extrait du conseil communautaire CAPCA du 15 janvier 2014

  1. délibération n°6; Approbation des attributions de compensations provisoires

    ... l’attribution de compensation provisoire proposée est calculée sur la base de 80 % de la FPU en tenant compte de la situation spécifique des trois communes issues de la Communauté de Communes des Châtaigniers (fiscalité communale très inférieure à la fiscalité communautaire en 2013).

    • Monsieur Roland ROUCAUTE souligne que des communes pourraient se voir dans l’obligation de reverser le trop perçu puisque ce calcul ne tient pas compte des transferts de charges.

page8image27752

Monsieur Daniel BEAUCOUSIN (TPG) rappelle que cette attribution de compensation provisoire doit être considérée comme une avance de trésorerie.

La Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées (CLECT) devra évaluer la charge financière liée d’une part au changement de régime fiscal pour certaines communes et d’autre part aux transferts de compétences entre la Communauté d’Agglomération et ses communes membres. La CLECT évaluera également pour les communes issues d’une communauté de communes dissoute, le coût net des charges rétrocédées.

extrait du conseil communautaire CAPCA du 19 mars 2014

délibération n° 5; Budget Primitif Principal 2014

Monsieur Yves CHASTAN informe que l’ensemble des budgets portés par la Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche représente une dépense globale « consolidée » de 47 millions d’euros.
Ce montant doit être mis en perspective avec les relations financières établies par le Protocole Financier Général adopté avant la constitution de la CAPCA et solennellement réaffirmé par celle-ci le 15 janvier dernier : ce protocole instaure en effet entre notre EPCI et ses 35 communes membres un flux financier (attributions de compensation, dotations permettant une neutralité fiscale en matière de taxes additionnelles, FPIC) supérieur à 10 millions d’€.

C’est enfin à la lumière de la réforme statutaire qui devra être entreprise après les élections municipales et des travaux de la CLECT sur l’évaluation du coût net des charges transférées qui en résulteront, que le cadre budgétaire de notre Communauté d’Agglomération pourra être plus précisément établi. 

extrait du compte-rendu du conseil municipal du 4 juin 2015

vendredi 5 juin 2015

Un bon bilan ?

Sous couvert d’économies à réaliser l’équipe municipale s’attaque à ce qui fait la force de notre commune : cohésion sociale, dynamisme, culture.

Il est facile pour le Maire de se vanter de la maîtrise des finances, de la reprise en main de la commune, de la non augmentation des impôts. Mais il l’est beaucoup moins s’agissant d'expliquer les conséquences pour les Voultains.

Les baisses de subventions aux associations *, au CCAS, à la bibliothèque, la « destruction » de la MJC, la destruction des projets structurants (éco-lotissement ....) ont un coût bien plus grand pour les Voultains que le bénéfice budgétaire réalisé.....faux bénéfice d'ailleurs, car rien ne démontre que la situation financière de la commune est dégradée **

S’attaquer à l’éducation populaire, aux associations de notre ville, c’est s’attaquer au développement des individus, à leur émancipation, à la vie sociale et culturelle, au bien vivre ensemble, à l’éducation, à la cohésion sociale ! 

Par cette politique l’équipe municipale s’attaque aux enfants, aux jeunes, aux familles, aux citoyens et prive la commune d'un avenir durable. 

L’équipe municipale qui se réclamait apolitique se dévoile.  Elle ne fait pas confiance aux individus, elle ne croit pas à des valeurs de solidarité, de respect, de confiance, elle ne veut pas l’émancipation de tous, elle ne souhaite pas l’égalité des chances ! Ces arguments sont classiques, ce sont ceux de la droite pour faire avaler la pilule amère de la régression. Alors que les équipes municipales précédentes avaient à cœur de promouvoir des valeurs d’éducation populaire, d’éducation à des valeurs humanistes et de démocratie. 

On entend déjà les cris d'orfraie "ce n'est pas vrai, nous sommes apolitiques ! et bla ! bla!"  comme à chaque fois ils vont clamer leur litanie populiste.....mais seuls les actes comptent ! ce sont les actes qui permettent de se faire un jugement pas le baratin de comptoir !

Cette équipe par ses choix politiques veut couper le lien social, veut cliver les citoyens, ceux qui ont accès à la culture, à la formation, à la connaissance et ceux qui seront exclus, ceux qui font peur, ceux qui seront guettés par la vidéoprotection (300 000 € et 80 000 € d’entretien/an).

Ce n’est pas la ville que nous souhaitons. 

Lors du dernier conseil municipal le maire a dû s’expliquer sur l’ambiance délétère qui règne au CCAS : il n’était pas au courant! Qui peut croire de tels propos attribuant la responsabilité aux seuls salariés ? Pas très courageux ! Il s’est engagé à faire changer les choses, mais que va-t-il faire ? Ne serait-ce que des mots, rien que des mots ?

* Augmenter les subventions pour certains pour les réduire aux autres sans explication crédible c’est faire du chantage, c’est réduire la liberté des bénévoles, des adhérents des associations qu’ils ne contrôlent pas.

** si la situation financière de la commune était dégradée, les services de l'état l'aurait déjà signalé (ce qui n'est pas le cas) Par ailleurs si la municipalité actuelle le souhaitait, elle pourrait faire appel à la cour des comptes régionales pour un audit financier.....pourquoi ne l'a-t-elle pas fait ? ....vous avez dit curieux ?

samedi 9 mai 2015

savoir compter ? ou perte de mémoire

bigre, l'arithmétique n'est pas le point fort

la délibération qui fixe les indemnités des élus...cherchez l'erreur !

dimanche 15 mars 2015

Souriez, vous payez !


La majorité municipale a validé l’installation dans notre commune de caméras de vidéoprotection, concrétisation d’une promesse de campagne.
A l’heure où les chiffres de la délinquance sur notre territoire sont à la baisse, information confirmée par le Maire lors de ses Vœux, l’équipe en place engage la commune sur une dépense de 300 000 € pour l’installation de 30 caméras !
Au moment où le Maire prône des économies, où les associations sont mises sous pression pour continuer à bénéficier de subventions, l’équipe en place valide un projet en total décalage avec la réalité de notre ville.
Avec un ratio d’1 caméra pour 170 habitants, notre commune va se situer dans le top du classement des villes les plus équipées :
Nice : 1 caméra pour 340 habitants,
Châteauroux, ville la plus vidéosurveillée du pays : 1caméra pour 153 habitants.
Mieux encore, le coût d’entretien annuel obligatoire de ce matériel va s’élever entre 70 000 et 80 000€ par an (chiffrage approximatif), à la charge du contribuable Voultain !
Les premiers rapports sérieux sur la vidéoprotection concluent à l'inefficacité de cet outil, ce qui pousse le Gouvernement à baisser les aides accordées à l’installation de caméras mais surtout à augmenter les budgets liés à la prévention de la délinquance !
Nous avons demandé au Maire quelles étaient ses mesures en termes de prévention de la délinquance. La réponse est simple : aucune !
Notre municipalité s’engouffre sur une mauvaise voie, à coup de dizaines de milliers d’euros payés par vos impôts.
Une autre promesse de campagne était la consultation par référendum sur les projets coûteux.

lundi 19 janvier 2015

Vœux municipalité 2015

Ce vendredi 16 janvier, vœux de la municipalité.

En résumé, 3 parties:

- litanie d'auto-remerciements.....comme dit le proverbe "on est jamais mieux servi que par soi même"

- liste des réalisations....qui ont été engagées par l'ancienne majorité. On notera au passage que la majorité actuelle a rallongé la durée de remboursement des emprunts jusqu'à 25 ans

- remise habituelle de médailles comme en Corée du Nord...et surtout la photo dans la presse !

Finalement la caricature suivante décrit bien l'ambiance.......caricaturale !

dimanche 11 janvier 2015

Journée historique

Journée historique de démocratie citoyenne, 2000 personnes à La Voulte selon la gendarmerie, plus de 4 millions en France....exceptionnel !

jeudi 8 janvier 2015

Je suis CHARLIE

Nous exprimons notre solidarité aux victimes, à leur famille et leurs proches.

A travers cet horrible attentat se sont les principes les plus sacrés de notre démocratie qui sont atteints.

Il importe de le réaffirmer avec force et détermination, sans crainte ni réserve d'aucune sorte, sous peine de renoncer à ce que nous sommes, sous peine de renoncer aux valeurs essentielles de liberté, fondatrices de notre démocratie; la liberté qu'elle soit individuelle ou collective, la liberté de penser, la liberté d’opinion, la liberté d'écrire, la liberté de dessiner...la liberté d'expression.

Ces principes et ces valeurs ne sont pas celles d'une communauté ou d'un camp particulier, mais précisément le socle commun sur lequel se fonde la coexistence de tous et l'avenir de notre société.

Nos valeurs démocratiques sont intangibles mais méfions-nous des conclusions hâtives. Soyons exigeants pour le respect de nos valeurs, mais sans angélisme méfions-nous de toutes les formes d'intolérance, de sectarisme, d'étroitesse  d'esprit car ce sont les creusets de la haine, du fanatisme et de l'horreur.

Rendez-vous Dimanche 11 janvier à 11h devant l'office de Tourisme de La Voulte sur Rhône pour un rassemblement républicain.

dimanche 21 décembre 2014

L'emploi par la majorité municipale

à chacun sa chance !

mercredi 17 décembre 2014

Refus de subvention pour les enfants

Comment sont attribuées les subventions ?

Ci-dessous réponse de la majorité, adressée par la FCPE à tous les parents,  suite aux conseils de classe du collège. 
Il semble pourtant que le foyer mène son action sur la commune ...
Attitude très étrange, voire choquante pour les parents d'élèves .....Clochemerle à La Voulte sévit au détriment de l'intérêt des enfants.


jeudi 11 décembre 2014

Mardi 9 décembre, conseil municipal. Clochemerle à La Voulte

Pourquoi nous diaboliser sans cesse, nous les élus de l'opposition ? Pourquoi déformer la réalité et ainsi la transformer en mensonge ? Depuis mars il est temps de passer à autre chose, non ?

Par exemple lors du dernier conseil, pourquoi la majorité affirme que ce sont eux qui ont décidé la neutralité fiscale alors que cette décision a été prise fin 2013 par le conseil d'agglo ?

Pourquoi affirme-t-elle que les mécanismes financiers provisoires de début d'année entre CAPCA et la commune pénalisaient la commune, alors que ces dispositions étaient transitoires, c'est à dire le temps légal donné à la commission ad hoc (la CLECT, commission locale d'évaluation des charges transférées qui a un an pour rédiger son rapport, soit décembre 2014 pour CAPCA)

Autre exemple la MJC, dossier sur lequel nous ne sommes pas d'accord car nous considérons que l'éducation populaire est une priorité....mais on peut aussi penser que l'éducation populaire ne sert à rien ou alors être en désaccord avec les projets menés par la MJC (dans ce cas il faut s'investir au sein du CA de la MJC pour faire des propositions) Tous les points de vue se défendent ! C'est la démocratie !

Mais alors pourquoi déformer la réalité ? La majorité baisse la subvention de 46 000 € par rapport à 2013...pour minimiser cette baisse elle prend l'année 2012 en référence....elle aurait pu prendre l'année 1970 !!

Et pour finir avec bonne humeur, la commune a obtenu le 1er prix des villes fleuries car la majorité a réussi à faire fleurir des fleurs en les semant ou les repiquant après la floraison ! Ils sont forts !.....vous avez compris que ces semailles avaient été faites avant les élections !

On pourrait considérer que c'est un problème de forme mais comme dit le proverbe

La forme c'est le fond qui remonte à la surface

Pour plus d'informations sur le dossier CLECT


mardi 9 décembre 2014

Sécurité

Dormir en paix

dimanche 7 décembre 2014

L'éducation populaire et MJC

L'éducation populaire est un courant de pensée qui cherche principalement à promouvoir, en dehors des structures traditionnelles d'enseignement et des systèmes éducatifs institutionnels, une éducation visant l'amélioration du système social. Ce courant d'idées militent plus largement pour le développement individuel des personnes afin de permettre à chacun de s'épanouir et de trouver une place dans la société.

Léo Lagrange est l'initiateur des mouvements d'éducation populaire, notamment lors du Front Populaire en 1936.

Pour Léo Lagrange, l’éducation populaire est un engagement qui implique de :

  • donner les moyens à tous, tout au long de la vie, de s’épanouir et de vivre pleinement sa citoyenneté

  • disposer des moyens de se former tout au long de la vie

  • agir, en complément de l’école et de la famille, pour favoriser l’égalité des chances

  • proposer aux publics de tous âges des activités et des loisirs de qualité

  • favoriser l’échange culturel et la mixité sociale

  • être l’ambassadrice de la jeunesse en offrant aux jeunes un espace d’expression citoyenne

Ainsi, les MJC qui s'inscrivent dans ce mouvement, sont essentielles pour l'éducation populaire.

Il s'avère que sur la commune de La Voulte, ce concept devient l'objet de critiques autant explicites que implicites....sans que l'on sache pourquoi; il convient donc de se poser quelques questions.

Concernant la MJC de La Voulte, il faut bien séparer ce que l'on pense:

  • soit on est favorable à l'éducation populaire et dans ce cas on donne les moyens humains et matériels à la MJC pour mener ses projets. Dans ce cas il ne faut pas confondre notre avis sur le contenu des projets et sur l'existence de la MJC (projets qui doivent être débattus et qui s'expriment dans une convention)

  • soit on n'est pas favorable à l'éducation populaire et dans ce cas on considère que la MJC ne sert pas à grand chose

Citation de Léo Lagrange « … il ne peut s'agir dans un pays démocratique de caporaliser les distractions et les plaisirs des masses populaires et de transformer la joie habilement distribuée en moyen de ne pas penser. »

- page 3 de 4 -